Retour à la page précédente
Lundi 3 mai 1999

Règles du jeu adapté en ligne


 

Et vous, êtes-vous vraiment au dessus de tout soupçon ?

 


Représentant d’un parti politique et de 2 candidats, votre objectif sera de gagner les présidentielles en ayant le plus de points de popularité. Il y a d’abord les primaires où un seul candidat restera en lice, et avec l’appui de vos alliés éventuels, c’est la course pour les présidentielles !

 

Dans le jeu en ligne, vous jouez contre l’ordinateur. Vous choisissez le parti que vous voulez et l’ordinateur s’occupe des 5 autres.

DIFFERENCE AVEC LE JEU REEL :

Les cartes ont été un peu modifiées par rapport au jeu réel pour des questions de lisibilité.

L’échange de carte entre parti allié n’est pas encore implémenté.

Il est possible d’avoir une alliance entre le parti Ultra Droite et Ultra Gauche

 

Vous pourrez trouver toutes les évolutions , les suggestions , les corrections sur le forum (du site www.ludikif.fr)

 

 

Le jeu se compose de 110 cartes et de la règle du jeu.

Il y a dans le jeu une carte de publicité.

12 cartes représentent les 12 personnages. Ici, vous trouverez les personnages dans une bulle.

Les 97 cartes restantes se composent en plusieurs types :

 

 

*      1 carte « Primaire Terminée » avec le dos rouge

 

*      6 cartes  «ALLIANCE » avec le dos bleu.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 


*      6 cartes « SCANDALE », il existe 6 sortes de scandale, tous ont une valeur de -7

 

 

*      6 cartes « CONTRE SCANDALE »

Zone de Texte: Le contre scandale rapporte +10 points quand il est posé sur un scandale

 

 

*      4 cartes « RETRO SCANDALE »

Zone de Texte: Le scandale repart chez  le joueur qui vous l’a mis.


 



 

*      12 cartes de points « ALLIANCE » et 30 cartes de points. Certaines cartes ne sont valables que pour le ou les partis écrits sur la carte.

Zone de Texte: Certaines cartes ne sont  valables que pour des partis précisZone de Texte: Le joueur qui pose la carte met les points en ROUGE de son côté                   


 


*      14 cartes « ATTAQUE » de 4 types différents

     

 

 

*      18 cartes « DEFENSE » permettant de contrer les attaques.

Zone de Texte: Attention certaines défenses ne sont valables que pour des attaques particulières         


 

 

 

DEROULEMENT DU JEU

 

Chaque joueur représente un ou plusieurs partis politiques et doit remporter l’élection présidentielle. 

 

Pour cela, chaque parti  a 2 candidats jusqu’aux primaires, où à ce moment-là, il devra choisir le meilleur représentant.  A la fin du jeu, les 2 joueurs ayant le plus de points de popularité gagnent le 1er tour des élections. En finale, celui qui a le plus de points, les siens plus ceux de son éventuel allié, devient Président et accède au Panthéon.

Chaque joueur prend les 2 personnages de son parti politique.

Le joueur choisit le parti qu’il veut , le programme gérera lui-même les emplacements sur la table « virtuelle »


Les joueurs doivent être positionnées autour de la table, du parti d’Ultra Gauche à celui d’Ultra Droite.

Le joueur est toujours placé en haut à gauche.

La carte primaire terminée est déterminée aléatoirement, environ au milieu du jeu

 

Zone de Texte: Le joueur a dans cet exemple pris le parti ECOLOGIE 
Dans la partie gauche apparaissent les 4 cartes de la main du joueur. 
En dessous le classement (rappel les personnages ont des points de popularité de base)

 

 

A son tour de jeu, les joueurs  doit jouer une carte (la pioche est gérée par l’ordinateur). Le joueur a plusieurs possibilités de pose:  

Ø  Devant lui, sur un de ses personnages  pour marquer des points. Il n’est pas possible de mettre des points si l’un des personnages du parti est sous le coup d’un scandale. En revanche, on peut mettre des points sur un personnage, même si l’autre a une attaque. Certaines cartes points ne concernent que certains partis.

Ø  Entre lui et son allié, les cartes « points alliance ». Il ne faut pas qu’il y ait de scandale pour le parti du joueur. Les cartes « points alliance » peuvent être posées dans les 2 sens. Le joueur qui la pose met les points ROUGES de son côté.

Ø  Poser sa carte ALLIANCE, ce qui veut dire proposer une alliance à son voisin de gauche ou de droite. La carte est posée entre les 2 joueurs. Si l’autre refuse l’alliance, la carte est défaussée et on passe au joueur suivant.

Ø  Poser une carte DEFENSE  sur une attaque d’un de ses personnages. La carte DEFENSE doit correspondre à l’attaque posée. Les cartes défenses « IMMUNITE PARLEMENTAIRE » permettent de contrer n’importe quelle attaque.

Ø  Poser une carte ATTAQUE sur un des personnages de la table. Bien sûr, on ne peut pas la poser sur un personnage ayant déjà une attaque ou un SCANDALE.

Ø  Poser une carte SCANDALE  sur un des personnages de la table n’ayant ni attaque, ni scandale en cours. Les cartes SCANDALE sont valables pour tous les partis.  On ne peut pas la poser sur un personnage à soi.

Ø  Poser une carte CONTRE SCANDALE sur un de ses personnages qui a reçu un scandale.

Ø  Jouer une carte RETRO SCANDALE si le joueur a  un personnage qui a un SCANDALE. Cela veut dire que le SCANDALE est renvoyé au joueur qui l’avait posé. Il faut qu’un des 2 personnages puisse recevoir le SCANDALE. Dans le cas contraire,  la carte SCANDALE est défaussée.

Ø  Enfin, défausser une carte de sa main

 


Quand la carte « PRIMAIRE TERMINEE » apparaît, chaque joueur doit choisir un de ses 2 personnages pour aller au premier tour de l’élection présidentielle.  Les cartes du personnage non choisi sont défaussées.

Quand il n’y a plus de carte à piocher, les joueurs finissent leur main puis le jeu se termine.


Les 2 candidats ayant le plus de points de popularité gagnent le 1er tour des élections. Les joueurs font la somme des points inscrits sur les cartes posées (y compris les points du personnage) et des points qui sont sur les carte ALLIANCE, ceux uniquement de son côté.

 


 

 

JOUEUR A     JOUEUR B


 

 Ces 2 cartes ont été placées sur l’alliance des    joueurs A et B. A la fin du jeu, le joueur A ajoutera les points de son côté (+5 ROUGE et +3 BLEU ), le joueur B ajoutera les points +3 et +3.




 

En finale, pour le 2èmetour, si le candidat a un allié, il ajoute les points des cartes ALLIANCE qui sont sur le côté de son allié. Dans notre exemple, le joueur A, s’il se retrouve en finale, ajoutera +6 et le joueur B , s’il se retrouve en finale, ajoutera +7.


En cas d’égalité, le vainqueur est celui qui a eu le moins de cartes « scandale » ou « attaque » puis celui qui a eu le plus de points individuellement.


Le vainqueur est celui qui a le plus de points popularité et il devient le nouveau Président, et nommera comme premier ministre son allié.

 


 

 

Un jeu de Chis Baheux et Mitch NAIMADE

Réf : TM/SC 2011FR001

Jeu édité par :  Ludikif

Adresse 75 B , Rue Duguay Trouin , 22 590 PORDIC

+33 06 15 71 18 16 ,  c-baheux@orange.fr   -   www.ludikif.fr

 

Photos non contractuelles.

Skâândal™ est une marque déposée - ©opyright Ludikif 2011. Tous droits réservés